Introduction

L’éléphant de savane est le plus grand animal terrestre de la planète. Il peut peser jusqu’à 7 tonnes et atteindre 70 ans à l’état sauvage. Malgré la menace du commerce de l’ivoire, leur nombre est aujourd’hui en augmentation dans les Virunga.

African Bush Elephant Facts

    01
    Habitat

    Les éléphants sont décrits comme « ingénieurs écologiques » en raison de leur impact physique sur leur écosystème, creusant le lit des rivières, créant des sentiers ou déracinant des arbres sur leur passage. 

    Des recherches montrent que les zones recensant le plus de dégâts faits aux arbres par les éléphants comptent une plus grande abondance d’espèces. Même leur bouse a une utilité, dispersant des graines et nourrissant nombres de coléoptères.  

  • 01
    Habitat

    On rencontre principalement les éléphants de savane à travers l’Afrique subsaharienne contrairement aux éléphants de forêts qui peuplent quant à eux les forêts tropicales denses. Ils paissent dans les plaines en quête d’herbe à brouter, de plantes, de fruits et d’écorce. En raison de leurs énormes besoins alimentaires, ils se heurtent de plus en plus à l’expansion de la civilisation humaine. Décimant parfois des récoltes entières, ils entraînent des massacres en représailles. 

  • 02
    Comportement

    Les éléphants de savane aiment fréquenter les points d’eau, non seulement pour étancher leur soif causée par l’intense chaleur africaine mais aussi pour s’en asperger dans le but de se rafraîchir.

    Ils agrémentent souvent leur douche d’une couche de poussière, les protégeant ainsi des parasites, des hautes températures et des rayons du soleil.

  • 02
    Comportement

    Les éléphants de savane se rassemblent généralement en troupeaux d’une dizaine de femelles et leurs petits. Les mâles restent pour la plupart solitaires, ne rejoignant les femelles qu’au moment de l’accouplement. Ce mammifère parcourt d’énormes distances en quête de nourriture et peut ingurgiter jusqu’à 140 kg de végétation par jour. Ils utilisent leurs défenses pour creuser à la recherche d’eau ou de nourriture. Les mâles s’en servent pour combattre leurs opposants durant la saison des amours.

  • 03
    Caractéristiques physiques

    Adaptation évolutive extraordinaire du nez, la trompe de l’éléphant lui sert à sentir, respirer, barrir, boire et saisir. Elle est composée d’environ 40,000 muscles (environ 60 fois plus que tout le corps humain).

    Elle est également dotée de deux extensions opposées en forme de doigts à son extrémité. 

  • 03
    Caractéristiques physiques

    L’éléphant de savane est le plus grand des éléphants, il est identifiable par ses larges oreilles et ses longues pattes avant. Entre autres caractéristiques impressionnantes, ses défenses qui ne cessent de pousser (présentes chez les mâles comme chez les femelles), sa peau ridée l’aidant à retenir l’humidité et bien sûr son immense trompe flexible.

L’Éléphant de Savane Vital à son Écosystème

savane sont une espèce symbolique de l’Afrique sauvage. Leur extinction serait une perte dévastatrice non seulement pour l’humanité mais aussi pour les écosystèmes qui en dépendent, rendant les efforts de protection absolument cruciaux.

Troupeaux d'éléphants

Dans les années 1950, environ 8000 éléphants de savane parcouraient les plaines des Virunga. Le braconnage, l’agriculture illégale et les perpétuels conflits armés ont engendré le déclin de la population dans le parc national et ses alentours depuis les années 1990.

En 2009, les forces rebelles sont petit à petit conduites hors du parc, permettant aux éco-gardes et aux populations locales des Virunga de développer ensemble des projets visant à recréer des conditions favorables aux éléphants. En 2020, 580 éléphants de savane migrent dans le parc, formant ainsi un troupeau d’environ 700 individus.

“Le retour des grands troupeaux d’éléphants aux Virunga est le résultat de décennies d’efforts extraordinaires de la part des éco-gardes congolais du parc”, cite Emmanuel De Merode, directeur du parc national des Virunga.

En plus d’être un spectacle extraordinaire, les troupeaux apportent des avantages au-delà des limites de l’intervention humaine, régénérant et transformant rapidement une savane envahie en prairies, ils y attirent de plus petits herbivores. 

Dans le sillage de l’épidémie de COVID-19, de son impact néfaste sur le tourisme et de la perte de douze éco-gardes lors d’une attaque rebelles en avril 2020, le retour des éléphants est une lueur d’espoir pour Virunga. À long terme, on compte sur eux pour stimuler la diversité des espèces, attirer les touristes et offrir de nouvelles opportunités économiques aux populations locales.