Bienvenue au Parc National des Virunga

Le Parc National des Virunga est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est reconnu internationalement pour sa faune et ses habitats exeptionnels. Explorez cette zone protégée et découvrez une des biodiversité les plus riches au monde.

À Propos du Parc National des Virunga

Le Parc National des Virunga est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est situé dans l’est de la République Démocratique du Congo. Le parc des Virunga est la zone protégée abritant la plus grande biodiversité de tout le continent africain , il est également engagé dans un ambitieux programme de développement connu sous le nom de l’Alliance Virunga.

Situé dans une région profondément affectée par les effets de la guerre et des conflits armés depuis plus de 20 ans, Virunga est protégé par une équipe dévouée de plus de 689 Rangers. Ces hommes et femmes de la région suivent une formation intensive, ils risquent leur vie quotidiennement dans le but de protéger la faune exceptionnelle du parc, y compris les derniers gorilles de montagne en danger d’extinction.

Parallèlement à ce travail essentiel de conservation, le parc s’engage à soutenir les communautés locales. Virunga a une vision pour exploiter de manière responsable ses ressources naturelles afin de créer de nouvelles opportunités pour les quatre millions d’habitants vivant à moins d’une journée de marche de ses frontières.

Se focalisant sur trois domaines clés : l’hydroélectricité, l’agriculture et la pêche durables et le tourisme, le Parc National de Virunga travaille à la transformation économique de la région en créant des emplois et en réduisant les taux de pauvreté. Cette approche novatrice, axée sur la communauté, vise à réduire les pressions auxquelles les Rangers du Parc sont actuellement confrontés en raison des groupes armés, du braconnage illégal et de l’empiétement des terres.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le travail de l’Alliance Virunga

La biodiversité en un coup d'œil
  • Mammifères

    218

    L’éléphant de forêt et l’éléphant de savane, l’hippopotame, l’okapi, le lion et le gorille de montagne sont parmi les principales espèces rencontrées dans les Virunga.

  • Oiseaux

    706

    Le nombre d’espèces d’oiseaux répertoriées dans les Virunga est supérieur au nombre total rencontré aux Etats-Unis et trois fois supérieur au nombre d’espèces que compte le Royaume-Uni.

  • Reptiles

    109

    Le nombre d’espèces de reptiles, dont 11 sont endémiques, fait du Parc National des Virunga, la plus riche des zones protégées du Rift Albertin.

  • Amphibiens

    78

    Le Parc National des Virunga a le nombre le plus important d’espèces d’amphibiens endémiques dans le Rift Albertin.

  • Primates

    22

    Trois des espèces de primates présents dans les Virunga sont des grands singes : le gorille de montagne, le gorille des plaines orientales et le chimpanzé de l’est.

Explorez le Parc National des Virunga

Les 7 800 kilomètres carrés du Parc se composent de quatre secteurs – nord, centre, sud at le lac – chacun comprenant une diversité inégalée de paysages et d’écosystèmes.

Carte du Parc National des Virunga

Situés au centre du Rift Albertin, entre l’Ouganda et le Rwanda, les 7 800 kilomètres carrés des Virunga s’étendent du massif des Virunga au sud, jusqu’aux montagnes Rwenzori au nord.

Le parc est composé de trois secteurs, comprenant une diversité inégalée de paysages et d’écosystèmes.

Le secteur nord est défini par ses forêts alpines et les pics enneigés des montagnes des Rwenzori.

Le secteur central est situé autour du lac Edouard, de la vallée de la rivière Ishasha et des plaines de Rwindi.

Le secteur sud des Virunga est surtout connu pour ses forêts tropicales de montagne, ses volcans actifs et les gorilles de montagne qui vivent sur les flancs du volcan dormant, le Mikeno.

L’histoire du Parc National des Virunga

Le Parc National des Virunga fut fondé en 1925 sous le nom de Parc Albert. Il s’agissait du premier parc national à voir le jour sur le continent Africain, à l’origine il visait principalement à protéger les gorilles de montagne vivant dans les forêts du massif des Virunga.

Création et histoire du parc

A sa création, le Parc ne comprenait que les trois montagnes volcaniques du sud. Il fut plus tard agrandi vers le nord pour y inclure les plaines de la rivière Rwindi, le lac Edouard et les « Montagnes de la lune » du Rwenzori.

En 1969, suite à l’indépendance du pays vis-à-vis de la Belgique en 1960, le parc fut nenommé Parc national des Virunga. Dix ans plus tard, en 1979, les Virunga devenaient Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Au cours des 20 dernières années, les Virunga ont connu de nombreuses périodes de conflit, prennant souvent source à l’interieur même où aux abords du parc. L’est du Congo est l’un des endroits au monde les plus défavorisés sur le plan économique, et la concurrence pour les nombreuses ressources naturelles du Parc a toujours été féroce.

En 2008, l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et la Fondation Virunga (alors appelée The Africa Conservation Foundation) conclurent un partenariat public-privé dans le but de gérer le Parc.

Ce partenariat lanca un vaste programme de réformes et ouvra la voie à ce qui deviendrait plus tard l’Alliance Virunga – un programme de développement innovant comprenant une vision large, chargé de s’attaquer aux racines du mal causant pauvreté et conflits et d’éradiquer une bonne fois pour toute l’exploitation illégale et destructrice des ressources de la région.

 

  • 1925
    Premier parc national d’Afrique
  • 1969
    Le parc Albert rebaptisé
  • 1979
    Reconnaissance par l’UNESCO
  • 1990
    Le braconnage augmente
  • 1994
    Conflit et déplacements
  • 1994
    Patrimoine mondial en péril
  • 1995
    Gorilles victimes du braconnage
  • 1996
    Guerre civile congolaise
  • 2001
    Dos argenté tué
  • 2002
    Eruption du Nyiragongo
  • 2003
    Les combats se poursuivent
  • 2006
    Massacres de masse D’hippopotames
  • 2007
    Massacre de gorilles
  • 2008
    Renforcer les efforts
  • 2009
    Le centre Senkwekwe
  • 2011
    L'Alliance Virunga
  • 2012
    Rébellion M23
  • 2013
    L'exploitation pétrolière
  • 2014
    Relance du tourisme
  • 2015
    Le prix d'explorateur de l’année du National Geographic décerné aux Rangers des Virunga
  • 2016
    L’elargissement du refuge des gorilles à Rumangabo est complété
  • 2017
    Le nombre d’hippopotames augmente
  • 2018
    La population de gorilles de montagne n'est plus en "danger critique d'extinction"
  • 2019
    Les milices quittent le parc
  • 2020
    Les éléphants retournent aux Virunga
  • 1925
    Premier parc national d’Afrique
    Le parc créé sous le nom de parc Albert est le premier parc national à voir le jour sur le continent africain. Il fut fondé avec pour principal objectif de protéger les gorilles de montagne vivant dans les forêts du massif des Virunga.
  • 1969
    Le parc Albert rebaptisé
    Afin de célébrer l’Indépendance congolaise face au colonialisme, le Parc Albert est renommé Parc National des Virunga.
  • 1979
    Reconnaissance par l’UNESCO
    Le Parc National des Virunga est reconnu Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il reçoit en moyenne 6 500 visiteurs par an.
  • Crédit photo:Parc National des Virunga
    1990
    Le braconnage augmente
    Les groupes rebelles du nord-est du pays lancent des attaques contre des postes de patrouille dans le secteur nord du Parc, tuant plusieurs gardes des Virunga. Le braconnage s'intensifie et continue d'affecter le Parc.
  • 1994
    Conflit et déplacements
    Le génocide Rwandais provoque la fuite de près de deux millions de réfugiés hors du pays. Plus de 90% d'entre eux trouvent refuge et s'installent temporairement aux abords des frontières du parc. Cette augmentation rapide de la population provoque des dégâts environnementaux et les Rangers du parc luttent pour proteger les forêts.
  • Crédit photo:Brent Stirton
    1994
    Patrimoine mondial en péril
    Le Parc National des Virunga figure sur la liste des sites du patrimoine mondial en danger critique d'extinction.
  • Crédit photo:Brent Stirton
    1995
    Gorilles victimes du braconnage
    Le désordre s'installe dans la zone sud du Parc, des braconniers tuent quatre gorilles de montagne. C'est la première attaque mortelle de gorilles dans le parque depuis dix ans.
  • Crédit photo:Brent Stirton
    1996
    Guerre civile congolaise
    Les conflits régionaux s'étendent et on estime que 5.6 millions de Congolais meurent dans les combats.
  • Crédit photo:Brent Stirton
    2001
    Dos argenté tué
    Un conflit entre les forces rebelles et les forces de l'armée entraîne la mort tragique d’un dos argenté de la famille Rugendo.
  • Crédit photo:Parc National des Virunga
    2002
    Eruption du Nyiragongo
    Le 17 janvier, le volcan Nyiragongo entre en éruption, entrainant un coulée de lave dans la ville de Goma. 400 000 personnes sont évacuées et 147 sont tuées dans l'éruption.
  • Crédit photo:Brent Stirton
    2003
    Les combats se poursuivent
    En avril, dans un effort visant à mettre fin à la guerre, un accord de paix est signé par le gouvernement et les forces rebelles. Cependant, celles-ci restent dans l'est du Congo et continuent le combat ainsi que le braconnage et la déforestation.
  • Crédit photo:Parc National des Virunga
    2006
    Massacres de masse D’hippopotames
    Les massacres de près de 400 hippopotames sont orchestrés par des milices locales suspectées de profiter de la vente de la viande et de l'ivoire des dents. Il ne reste que 629 hippopotames dans le Parc, soit une diminution de 98% par rapport aux 30 000 qui peuplaient le Parc dans les années 1960 et 1970.
  • Crédit photo:Brent Stirton
    2007
    Massacre de gorilles
    Sept gorilles de montagne de la famille Rugendo sont tués. Cette image forte du dos argenté Senkwekwe attire l'attention mondiale sur cet horrible incident.
  • Crédit photo:Parc National des Virunga
    2008
    Renforcer les efforts
    Les massacres de gorilles entraînent une vague d'efforts pour protéger le Parc. La structure gouvernementale du parc est renforcée et ses nouveaux membres négocient l'accès au secteur des gorilles bien que controlé par les forces rebelles.
  • Crédit photo:Parc National des Virunga
    2009
    Le centre Senkwekwe
    En réponse directe aux massacres, le Centre Senkwekwe est créé pour héberger et soigner les gorilles orphelins. C'est l'unique centre au monde de ce type.
  • Crédit photo:LuAnne Cadd
    2011
    L'Alliance Virunga
    L'ICCN et la Fondation Virunga concluent un accord de gestion à long terme. Leur ambitieux programme de consolidation de la paix vise à créer 100 000 emplois offrant aux jeunes congolais des alternatives viables aux activités liées au conflit.
  • 2012
    Rébellion M23
    La rébellion M23 éclate à l'interieur et aux abords du Parc. Le personnel des Virunga est pris dans les combats, mais maintient sa présence et finit par négocier l'accès au Parc afin de protéger les gorilles de montagne.
  • Crédit photo:LuAnne Cadd
    2013
    L'exploitation pétrolière
    L'exploitation pétrolière menace le Parc, suscitant de profondes inquiétudes dans la communauté internationale. Les populations vivant aux abords du lac Edouard redoutent l'impact d’une potentielle activité pétrolière sur leurs vie quotidienne..
  • Crédit photo:Orlando von Einsiedel
    2014
    Relance du tourisme
    Le tourisme reprend dans le Parc après une pause de deux ans en raison d'un conflit armé. Le complexe hôtelier du Parc, le Mikeno Lodge, rouvre ses portes aux touristes souhaitant visiter Virunga.
  • Crédit photo:Parc National des Virunga
    2015
    Le prix d'explorateur de l’année du National Geographic décerné aux Rangers des Virunga
    La compagnie pétrolière britannique SOCO annonce qu’elle ne renouvellera pas son droit à une concession pétrolière dans le Parc National des Virunga.
  • 2016
    L’elargissement du refuge des gorilles à Rumangabo est complété
  • Crédit photo:Brent Stirton
    2017
    Le nombre d’hippopotames augmente
    Le nombre d’hippopotames dans le Parc franchi la barre des 2000 individus pour la première fois depuis 20 ans.
  • Crédit photo:Adam Keifer
    2018
    La population de gorilles de montagne n'est plus en "danger critique d'extinction"
    Le gorille de montagne sort de la liste des espèces “en danger critique d'extinction” de l’UICN, marquant un importante victoire pour les parc nationaux congolais, ougandais et rwandais
  • Crédit photo:Adam Keifer
    2019
    Les milices quittent le parc
    Les campements de differentes forces armés sont démentelés dans le secteur central du parc.
  • 2020
    Les éléphants retournent aux Virunga
    Le plus grand troupeau d’éléphants depuis les années 1980, comptant plus de 500 individus, est observé dans le couloir d’Ishasha de Virunga, une des zone protégées d’Afrique les plus spectaculaires
Gouvernance

L’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) est la branche du gouvernement congolais chargée de la protection et de la conservation des sites protégés en RDC. Le Parc National des Virunga est l’un des cinq sites protégés par l’UNESCO relevant de la juridiction de L’ICCN.

La Fondation Virunga est une organisation caritative basée au Royaume-Uni et fondée en 2005, créée pour soutenir la protection de la faune et de la flore du Parc et générer des bénéfices pour les comunautées locales vivant aux abords du parc national. La fondation détient le contrat de gestion du parc l’obligeant à le restaurer et à le gérer en partenariat avec l’ICCN.

La Fondation Virunga Belgique fut constituée en 2015 dans le but de soutenir le parc national des Virunga par le biais de collectes de fonds et de sensibilation du public.

Le gorille de montagne

La totalité de la population mondiale de gorilles de montagne en danger critique d’extinction vit entre le massif des Virunga et le parc national Bwindi.  Cette zone s’étend de la République Démocratique du Congo au Rwanda ainsi qu’en Ouganda. Le Parc National des Virunga abrite plus d’un tiers de ces gorilles, qui résident dans des forêts tropicales denses sur les pentes des volcans des Virunga.

Population des gorilles de montagne

La population mondiale des gorilles de montagne est actuellement estimée à 1000 individus. Dans le secteur sud des Virunga, aux abords de Bukima, on compte actuellement dix familles de gorilles familiarisées ainsi que quatres mâles solitaires également familiarisés signifiant qu’ils sont habitués à la presence de l’homme.

 

 

Le processus de familiarisation est effectué par des équipes de chercheurs et de Rangers rendant visite aux gorilles quotidiennement sur une période deux à trois ans, jusqu’à ce que ceux-ci s’ habituent à la présence de l’homme.

Ce processus de familiarisation est une composante essentielle de la conservation des gorilles, car elle permet de mener des recherches détaillées sur l’espèce. Il permet également une meilleure comprehension du comportement des gorilles de montagne, ainsi que la possibilité pour les équipes vétérinaires d’intervenir en cas de blessures ou de signes de mauvaise santé.

 

Crédit photo:Crédit photo: LuAnne Cadd
Dirigé par André Bauma, un garde formé ayant une disposition particulière pour s'occuper des orphelins, le Centre Senkwekwe est le seul de son genre dans le monde.
Dirigé par André Bauma, un garde formé ayant une disposition particulière pour s'occuper des orphelins, le Centre Senkwekwe est le seul de son genre dans le monde.

Il y a un lien qui nous relie. Une relation très, très étroite entre les gardiens et les gorilles

Andre Bauma Directeur du Centre Senkwekwe
01
Les Rangers des Virunga

Plus de 689 femmes et hommes s'engagent sans peur pour protéger les Virunga

En savoir plus sur les Rangers de Virunga

Crédit photo:Brent Stirton

Fond des Rangers

Crédit photo:Brent Stirton

Protéger les espèces menacées des Virunga

Crédit photo:Brent Stirton