In Memoriam: L’attaque la plus meurtrière de l’histoire récente du Parc des Virunga conduit à un bilan total de 175 morts parmi les gardes

10 avril 2018, Nord Kivu, Est de la RDC

Comme indiqué hier dans notre communiqué de presse au sujet de l’attaque menée contre les gardes, nous sommes en mesure de confirmer que ceux-ci ont effectivement été victimes d’une embuscade dans le secteur central du parc. Un garde a survécu et reçoit actuellement les soins nécessaires. Cinq gardes ont étés tués ainsi qu’un chauffeur.

Le directeur du parc, Emmanuel de Mérode, déclare a cette occasion :

«Nous sommes profondément touchés par la disparition de nos collègues lors de l’attaque d’hier. Virunga vient de perdre de gardes d’une bravoure exceptionnelle qui étaient profondément engagés au service de leurs communautés. Il est inacceptable que des gardes de Virunga continuent de payer au prix de leur vie la protection de notre héritage commun. Nous sommes bouleversés par leur fin de vie tragique et prématurée.

Nous exprimons nos condoléances les plus sincères aux familles, femmes et enfants qu’ils laissent derrière eux et nous restons déterminés à œuvrer à un meilleur avenir pour l’Est du Congo».

L’attaque par le groupe armé Mai Mai était l’attaque la plus meurtrière contre le personnel du parc des Virunga. Il conduit au bilan total de 175 gardes morts en service dans l’histoire récente du parc.

Les défunts sont :

GARDE Jean de Dieu BYAMUNGU, 25 ans
GARDE Barthelemie KAKULE MULEWA, 28 ans
GARDE Théodore KASEREKA PRINCE, 25 ans
GARDE Liévin MUMBERE KASUMBA, 28 ans
GARDE Kananwa SIBOMANA, 22 ans
Ila MURANDA, 30 ans

Ceux qui souhaitent exprimer leur soutien peuvent verser une contribution a le Parc National des Virunga.

Eu égard à la pénibilité des évènements, prière d’adresser les questions à press@virunga.org uniquement.

FIN

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*