La subvention SOS à protégé les populations de gorilles, vulnérables durant la pandémie de COVID-19

Le tourisme est une composante essentielle de la stratégie de conservation du Parc National des Virunga au Congo, l’un des derniers sanctuaires naturels de gorilles au monde.  Cependant, à la suite de mesures d’endiguement mises en place pour lutter contre la pandémie COVID-19, toutes les activités touristiques ont cessé momentanément. L’impact pour le parc en est ressenti non seulement sur le plan financier mais également sur le plan logistique: les patrouilles de protection essentielles et le recensement des gorilles sauvages sont organisées en coordination avec les visites. Les efforts de conservation pré-pandémiques étaient déjà extrêmement difficiles en raison des diverses crises politiques et sanitaires dans la région.

Nous sommes reconnaissants pour l’attribution de la subvention de protection “Save Our Species” de l’UICN (l’Union International pour la Conservation de la Nature). Cette subvention SOS, en partenariat avec l’Union européenne a contribué à maintenir la protection des gorilles de montagnes à un rythme comparable à celui effectué avant la pandémie. Elle a aidé à couvrir les salaires de 42 gardes et 60 pisteurs dans l’attente de la reprise des activités touristiques. Elle a également soutenu la construction d’un nouveau point d’accès à l’eau pour la population voisine dans une zone où l’eau est rare.

Cette publication a été réalisée avec le soutien financier de l’Union européenne par le biais de l’UICN Save Our Species. Son contenu relève de la seule responsabilité de la Fondation Virunga et ne reflète pas nécessairement les vues de l’UICN ou de l’Union européenne.