Chiens du Congo

Une équipe de limiers qui protège la faune sauvage des Virunga

À propos du projet

congohounds with rangersLes chiens de Saint-Hubert sont connus pour leur flair et leur capacité à suivre un sentier grâce à leur odorat. Capables d’identifier une odeur parmi cinq millions, ces limiers sont adaptés pour suivre l’homme sur un terrain difficile.

Le Dr Marlene Zähner et d’autres experts de renommée internationale dans le domaine de la traque et de l’enquête criminelle ont créé le premier programme de traque du Congo dans le Parc National des Virunga en utilisant des limiers. L’objectif du programme est de mieux protéger les gorilles de montagnes en danger critique d’extinction et les autres animaux sauvages des braconniers, et plus globalement, d’aider à faire respecter la primauté du droit, ce qui est essentiel au rétablissement de l’industrie du tourisme des Virunga. Le programme permettra également d’améliorer considérablement la capacité du parc à localiser rapidement des rangers gravement blessés.

Le Parc National des Virunga compte sur la communauté internationale pour l’aider à soutenir ce programme essentiel.

Vos dons font la difference, donnez ce que vous pouvez.

Marlene Zähner – Chef du Projet

congohounds on alert

“J’ai des chiens de Saint Hubert depuis 37 ans – presque toute ma vie», dit Marlene Zähner, « et je les entraîne depuis 20 ans. C’est ma race de chien préférée.”

Marlene parle difficilement d’elle-même et de toutes ses qualifications qui l’ont menée à être responsable de ce programme magnifique. Elle est pourtant l’un des meilleurs entraîneurs de chiens de Saint-Hubert dans le monde, mais elle ne le dira jamais. Marlene a créé les programmes de traque avec limiers en Europe. Avant, il n’y avait rien. Chirurgien vétérinaire, elle a formé des équipes de recherches et de sauvetage de la police européenne pendant 15 ans. Marlene possède et dirige aussi un centre qui cherche à améliorer les relations entre humains et animaux.

Marlene a tout de même envie de vous dire pourquoi elle aime les limiers.

« Ils sont indépendants et quand ils se concentrent sur un objectif, ils l’atteignent. Ils ont des personnalités fortes et n’ont donc pas vraiment besoin d’être agressifs. Ils sont très affectueux, mais pas d’une manière dépendante. » Marlene avoue : «nous partageons des caractéristiques. Mais vous savez, ils disent que les chiens et les propriétaires se ressemblent … eh bien, j’espère que non ! »

Les chiens approchent la fin de leur formation formelle, mais pour leurs maîtres humains, la formation continuera pendant des années. «Les chiens sont élevés pour faire ceci, c’est donc plus facile pour eux. Les humains ont besoin de beaucoup plus de temps pour apprendre ».

Marlene croît fermement à la réussite du programme et a complètement changé sa vie pour faire ce travail dans les Virunga. « Si les chiens du Congo continuent comme ça, nous allons réussir. Les maîtres sont tous très enthousiastes, attentifs, très motivés et ils ont du talent avec les animaux. Dans cet endroit, il y a de la discipline, quelque chose que tu ne trouves pas toujours ailleurs ».

Elle ajoute : «Après toutes ces années, je suis toujours impressionnée par ce que les chiens de Saint-Hubert sont capables de faire. Mais je ne sais toujours pas comment ils le font ».

Les nouvelles du Chiens du Congo

    Galerie de photos

    Les chiots de chiens de Saint-Hubert arrivent au Congo Voir tous

    Chiens du Congo aux Virunga Voir tous

    Formation des chiens