Un bébé gorille des montagnes gravement blessé mais sauvé

GD_Eddy_Orphan Yalala_Kabirizi gp_PNVi_170612

Ce 12 juin, le gardien du secteur Sud, Innocent Mburanumwe, a été prévenu par ses rangers du poste de patrouille Gikeri, qu’une petite femelle gorille des montagnes avait été découverte alors qu’elle s’était fait attraper par un piège posé par des braconniers. Le bébé avait été sérieusement blessé au pied par le piège et de toute évidence était seul dans la jungle depuis plusieurs jours. Innocent alerta immédiatement les Docteurs de Gorilles Eddy Kambale et Martin Kabuyaya afin qu’ils libèrent le bébé et le soignent.

Arrivés sur les lieux, Eddy et Martin trouvèrent la petite dans un état critique. Quoiqu’elle fut seule, il y avait des traces donnant à penser que les membres de sa famille avaient tenté de la libérer du piège, mais en vain Et la famille avait continué sa route. Au départ, on crut que le bébé appartenait à un groupe de non-habitués, mais après avoir minutieusement examiné la forme de son nez (l’une des principales méthodes d’identification d’un gorille), les docteurs conclurent que leur petit patient était Yalala membre de la famille Kabirizi. D’après l’étendue de l’infection de son pied, Yalala était certainement coincée dans ce piège depuis près d’une semaine lorsqu’elle fut retrouvée.

Tant les rangers que les Docteurs de Gorilles espéraient que Yalala pourrait être soignée et ramenée dans sa famille, mais après avoir soigneusement examiné sa blessure, Eddy et Martin constatèrent que les tissus de son pied étaient complètement nécrosés. Yalala risquait de faire une septicémie et les Docteurs de Gorilles n’eurent pas d’autre choix que d’amputer son pied.   Alors que la nuit commençait à tomber, ils terminaient l’intervention avec succès. Yalala fut alors immédiatement transportée vers le Centre Senkwekwe pour les gorilles orphelins, à Rumangabo. Durant les 12 heures qui suivirent, l’équipe s’employa à stabiliser le bébé gorille, mais cela s’avéra difficile.

Son état de déshydratation avancée interdisant un traitement normal, les Docteurs de Gorilles optèrent pour une administration intra-osseuse de liquides : les liquides étant directement injectés dans la moëlle osseuse. Ils posèrent aussi une sonde nasale pour la nourrir. Dès qu’elle commença à être nourrie et hydratée, Yalala reprit du poil de la bête. La petite gorille apathique, qu’elle était encore quelques minutes plus tôt, démontra au Docteur Eddy qu’elle remontait bien la pente en le mordant par deux fois ! Ses morsures déclenchèrent une douleur fulgurante, mais Eddy fut heureux de ces signes de rétablissement.

IMG_20170615_100715

Dans les mois qui viennent, c’est Babo Ntakarimaze, l’un des soigneurs les plus doués de Senkwekwe, qui sera en charge de veiller sur Yalala et de pourvoir aux moindres de ses besoins. Elle est tout au début de ce qui s’annonce être une longue période de revalidation, mais avant la fin de l’année, elle sera en mesure de rejoindre sa nouvelle famille de gorilles au Centre Senkwekwe. En attendant, Ndeze, Ndakasi, Matabishi et spécialement Maishi essaieront d’apercevoir la nouvelle venue dans l’enclos en contrebas du leur. Gageons que Yalala sera sans nul doute tout aussi curieuse qu’eux.

Pour lire le compte-rendu personnel que le Dr. Eddy Kabuyaya a fait (en anglais) de cette intervention, cliquez ici.

1 Commentaire

  1. Patricia Le Foll janvier 2, 2018 Répondre

    Bonjour et merci d’avoir sauvé Yalala. Envisageriez-vous de présenter, dans le futur, Yalala aux Kabirizi ? Même si ce ne serait probablement pas pour la leur rendre, mais pour les informer.

    Je vous remercie de bien vouloir me donner votre avis, quand il vous sera possible.

    En attendant, je souhaite une bonne année à toutes vos équipes.

    Cordialement,

    Patricia

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*