Tristes nouvelles des gorilles orphelins du Centre Senkwekwe dans le Parc National des Virunga

COMMUNIQUE DE PRESSE

21 Juillet 2017, Nord Kivu, Est RDC.

Le Parc National des Virunga est profondément attristé d’annoncer le décès, après une longue bataille contre la maladie, de Maisha, l’un des gorilles de montagnes orphelins du Centre Senkwekwe et vedette du documentaire Virunga.

Maisha, née en 2001, a été sauvée par les gardes du Parc National Virunga quand elle avait trois ans, après avoir été déportée de sa famille par des braconniers. Quand les gardes l’ont trouvée, elle était extrêmement mince et mal nourrie. Elle a été immédiatement confiée aux Gorilla Doctors, un groupe de vétérinaires spécialisés dans le traitement des gorilles basés au Rwanda. Malgré ce début difficile, Maisha a grandi avec le soutien des Gorilla Doctors au centre de Kinigi au Rwanda. En 2010, après la fin des travaux d’aménagement du Centre Senkwekwe, Maisha a été rapatriée dans son pays d’origine, la RDC, où elle a vécu en sécurité avec les autres gorilles du centre à savoir, Kaboko, Ndakasi, Ndeze et Matabishi. Maisha a développé un lien très fort avec les gardes affectés à ses soins tels que le Directeur du centre, André Bauma.

André Bauma avec Maisha dans le Centre Senkwekwe

André a rendu hommage à Maisha, en disant : « Elle avait l’esprit d’un leader. En sa qualité de femelle ainée du groupe, elle a veillé à l’ordre entre les gorilles, la protection des gardes et de moi-même dans notre travail quotidien. Malheureusement, elle a eu des problèmes de santé pendant de nombreux mois et les médecins ont fait tout ce qu’ils ont pu. Elle faisait partie de ma famille. Dans la culture africaine, quand un membre de la famille meurt, nous nous concentrons sur ceux qui restent pour assurer la continuité de la vie. La mort fait partie de la vie et nous ne devons pas être découragés. Maisha nous manquera toujours. « 

Le Centre Senkwekwe reste la seule installation au monde qui s’occupe des gorilles de montagnes orphelins. En dépit des défis liés à la prise en charge des espèces en captivité, le Centre continue à collaborer avec des organisations vétérinaires pour assurer les meilleurs standards des soins aux gorilles.

Le Dr Mike Cranfield, Directeur adjoint de Gorilla Doctors, a déclaré : « Nous avons travaillé avec les agents du Centre Senkwekwe pour tenter de guérir Maisha. Malheureusement, après avoir consulté des experts, nous ne pouvions pas trouver un diagnostic concluant et après une très longue maladie, les problèmes de santé de Maisha ne se sont pas améliorés et nous l’avons perdue. Une autopsie complète est en cours, afin d’aider à améliorer les futurs soins médicaux et le traitement des gorilles. Les trois autres gorilles du Centre Senkwekwe se portent bien. « 

Le Directeur du Parc National des Virunga, Emmanuel de Merode, a fait savoir que « Ce sont des nouvelles épouvantables pour tout le personnel au Centre Senkwekwe. Pendant des années, ils se sont dévoués à la prise en charge de Maisha et des autres gorilles du centre. Nous sommes très fiers du travail de pionnier entrepris par le personnel du Parc National Virunga pour s’occuper de ces magnifiques animaux à la fois à l’état sauvage et au Centre Senkwekwe « .

FIN

Notes au éditeurs

Le Parc National des Virunga est un Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO situé à l’Est de la République Démocratique du Congo, aux frontières de l’Ouganda et du Rwanda. Le Parc National des Virunga est le plus ancien parc national d’Afrique et l’aire protégée la plus diversifiée du continent d’un point de vue biologique. Les 7800 km2 du parc regorgent des forêts, des savanes, des plaines de lave, des marais, des vallées d’érosion, des volcans actifs et les sommets glacés des montagnes du Rwenzori.

Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) est l’Autorité gouvernementale des Parcs Nationaux avec un mandat légal permettant de faire appliquer les lois de conservation qui sont conçues pour protéger la flore et la faune du Congo.

Le Parc National des Virunga a créé le Centre Senkwekwe en 2010. Le Centre a été nommé à la mémoire de Senkwekwe, le mâle dominant de la famille des gorilles du groupe Rugendo, qui a été victime de l’infâme massacre de gorilles en 2007. Senkwekwe ainsi que quatre membres de la famille étaient brutalement assassinés par des hommes armés. Les meurtres ont été découverts par les gardes de Virunga le 22 juillet 2007, il y a près de dix ans.  


Équipe de presse de Virunga- press@virunga.org   

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*