Education

Aucune solution aux problèmes des Virunga ne peut être moralement justifiable ou réussie si elle ne tient pas compte des conditions de vie des gens qui vivent dans et autour du parc. Il est injuste et irréaliste d’attendre que les gens se soucient de la biodiversité en général, et du parc en particulier, quand leurs besoins les plus élémentaires ne sont pas satisfaits. L’éducation est l’une de ces exigences. Ainsi, une partie de la solution réside dans la construction d’écoles que nous avons soutenue dans cinq villages du secteur sud du parc: Rumangabo, Bikenge, Jomba, Gatovu et Bukima.

En théorie, le système scolaire en RDC est comme d’ailleurs. L’enseignement primaire est obligatoire pour les enfants âgés de six à douze ans. Un certificat d’études primaires est décerné aux écoliers après la réussite de l’enseignement primaire. Cela leur permet d’accéder à l’enseignement secondaire, qui dure cinq ou six ans, selon que l’éducation poursuivie est générale ou technique.

Cette description, cependant, est loin de la réalité de la scolarisation en RDC. Le système scolaire, comme une grande partie de l’infrastructure sociale du pays, a été gravement endommagé par des années de guerre et par une insuffisance de fonds chronique. La région du Kivu a été particulièrement touchée car elle a été au centre de tous les conflits des 15 dernières années. La grande majorité des écoles qui existent sont en mauvais état et l’assiduité reste une exception et non la norme. Selon la Banque mondiale, seulement 61% des enfants en RDC sont inscrits à l’école primaire et seulement 67% des personnes de plus de 15 ans sont alphabétisés. Beaucoup de familles ne peuvent pas payer les frais d’inscription et de nombreuses autres ne peuvent se permettre d’épargner à leurs enfants le quotidien d’une vie de subsistance. Ces enfants qui peuvent aller à l’école doivent aussi souvent parcourir un trajet dangereux et difficile.

Cependant, le climat politique et social en RDC est en train de changer. Les obstacles les plus difficiles ont été écartés : le pays est en grande partie en paix après le conflit avec les M23 et dispose d’un gouvernement démocratiquement élu. Le système scolaire se montre particulièrement prometteur. Les enseignants sont formés et motivés; et les parents et leurs enfants sont ambitieux, dynamiques et enthousiastes. Mais, ils ont besoin de davantage d’écoles et les écoles qui ont été construites ont besoin de plus de soutien.

Le coût de construction des cinq écoles dans les Virunga a été payé par l’Union européenne et la Fondation Murry. L’Autorité de la faune congolaise (ICCN) et Africa Conservation Fund (Royaume-Uni) ont été les partenaires chargés de la mise en oeuvre sur le terrain. Mais les écoles ont besoin de matériel, ainsi que de soutien pour un programme d’éducation à l’environnement.

Les villages dans lesquels nous construisons ces écoles forment une ligne de front contre le désespoir qui pousse les gens au nord de Goma à faire des ravages sur les forêts et les animaux des Virunga. Maintenant et à l’avenir, ce front sera tenu par les gens qui vivent dans ces villages; par les attitudes qu’ils auront et les décisions qu’ils prendront. En travaillant en partenariat, nous pouvons les aider à donner à leur parc un avenir.

Vos dons font la difference, donnez ce que vous pouvez.

Les écoles de Virunga

Ces écoles sont celles des Virunga  et ont été construites dans cinq villages dans le secteur sud du parc.

Alors que la construction des écoles a pu être financée, elles ont besoin de matériel et de soutien pour un programme d’éducation à l’environnement.

Cliquez sur une photo pour en savoir plus sur chaque école et voir comment vous pouvez aider.

Ecole primaire du Parc National des Virunga

Rumangabo

Ecole primaire de Kavumu

Bikenge

Ecole primaire de Nyakiliba

Jomba

Ecole primaire de Rwaza

Gatovu

Ecole primaire de Kanombe

Bukima